Echange culturel et cours de Coréen
  • local_phone 06 68 86 50 11
  • email contact@seodang.fr

Le jeu

Le jeu du 윷놀이 (Yut noli) est particulièrement apprécié en Corée. D’origine chinoise, il est souvent joué lors du 설날 (Seollal), le nouvel an Coréen basé sur le calendrier lunaire. Le jeu se compose de quatre 윷 (Yut  – bâtons de bois), d’un plateau de 29 cases et des pions, au nombre de 8, 4 par joueur. Le jeu est d’ailleurs très souvent fabriqué main par les familles.

But du jeux

Le jeu se joue à 2 joueurs ou à 2 équipes, du nombre de joueur désiré. Le but est simple, il faut faire revenir l’ensemble de ses pions à la case départ. Les 윷(Yut – bâtons) servent en quelque sorte de dé.

Les dés et combinaisons

Les 윷 (Yut) comportent 2 faces, une face plate vide  et une face arrondie dessinée. Le joueur lance les 4 윷 (Yut) simultanément au sol et avance son pion du nombre de 윷 (Yut) dont la face plate et vide est tournée vers le haut. Si les 4 윷 (Yut) se retrouvent sur la face vide, le joueur avance de 4 cases et relance. Si les 윷 (Yut) atterrissent les 4 sur la face arrondie et dessinée, le joueur avance de 5 cases et relance. Il y a une zone délimitée dans laquelle les 윷 (Yut) doivent tomber, un bout de tissu ou une couverture repliée par exemple, disposée au sol, sur laquelle les 윷 (Yut) sont lancés. Si un des 윷 (Yut) n’atterrit pas dans cette zone, alors le joueur n’avance d’aucune case.

Combinaisons

C'est un 도 (do) le joueur avance d'une case

도 (do) le joueur avance d’une case

 C'est un 개 (gae) le joueur avance de deux cases

개 (gae) le joueur avance de deux cases

C'est un 걸 (geol)le joueur avance de 3 cases

걸 (geol) le joueur avance de 3 cases

 

C'est un 윷 (yut) le joueur avance de 4 cases et relance

윷 (yut) le joueur avance de 4 cases et relance

c'est un 모 (mo) le joueur avance de 5 cases et relance

모 (mo) le joueur avance de 5 cases et relance

 

Le plateau

Le plateau est composé de 29 cases, un rectangle de 6 cases de côté et de 7 cases par diagonale. Les pions démarrent d’une case d’angle, tous les joueurs partent du même endroit. Il existe plusieurs chemin pour faire revenir ses pions à la case départ. Le plus long étant de longer les côtés du plateau. Le joueur peut bifurquer sur une diagonale uniquement si son pion s’arrête à l’intersection de celle ci.

Chemin 1 :


Le joueur n’est pas parvenu à tomber sur les cases de l’angle supérieur droit ou gauche lors d’un de ses tour de jeu. Il ne peut donc pas emprunter une diagonale et suit alors le chemin le plus long et longe les côtés du rectangle.

Chemin 2 :


Sans être tombé sur la case de l’angle supérieur droit, le joueur continue alors en longeant le côté. Lors d’un autre tour il tombe sur la case de l’angle supérieur gauche, il peut alors bifurquer sur la diagonale qu’il devra suivre jusqu’à l’arrivée.

Chemin 3 :


Le joueur est tombé sur la case de l’angle supérieur droit, mais n’est pas ensuite tombé sur la case du centre, il est donc obligé de continuer sur la diagonale qu’il suivait.

Chemin 4 :


Le joueur est tombé sur la case de l’angle supérieur droit , il peut alors bifurquer vers le centre. Il atteint ensuite la case centrale, il peut à nouveau bifurquer et continuer vers l’arrivée

les règles

Une fois les 윷 (Yut) lancés, le joueur interprète le résultat, avance un pion, rejoue si il en a l’occasion, puis c’est au tour du joueur suivant. A chaque tour, c’est le joueur qui choisit si il veut faire continuer à avancer un pion déjà engagé, ou à en mettre un nouveau en jeu. Si un joueur avance son pion à une case sur laquelle le pion d’un joueur adverse est déjà présent, alors le pion de l’adversaire retourne à la case départ, et le joueur relance.  Si il atteint une case sur laquelle un de ses propre pion est présent, il peut alors décider de déplacer ses pions simultanément, à partir du tour suivant. Cependant, si un joueur atterrit sur une case avec plusieurs pions adverses, tous les pions de ce dernier retournent à la case départ et seront réintroduits dans le jeu séparément.

Bouger plusieurs pions :

Le joueur vert fait un 윷 (yut – nom des bâtons mais aussi d’une combinaison), il avance donc de 4 cases où un autre pion vert est déjà présent. Donc lors des prochains tours, il pourra, s’il le désire, déplacer ses pions ensemble. Il peut déplacer l’intégralité de ses pions ensemble si la situation le permet.

 

Prendre les pions adverse :

le joueur jaune fait un 윷 (yut), il avance donc de 4 cases. Il atterrit sur une case où un pion vert stationne. Il prend alors la place du pion vert et rejoue. Le pion vert quant à lui, retourne à la case départ. Si il y a plusieurs pions vert, l’ensemble de ces pions retournent à la case départ.

Un jeu de 윷놀이

Un jeu de 윷놀이

 

Vous connaissez à présent les règles de ce jeu, amusez vous bien !!!

Le jeu se trouve dans n’importe quel supermarché de Corée du sud, pour environ 2000 wons, mais vous pouvez aussi tout à fait vous en fabriquez un. Vous pouvez aussi vous en procurer un en ligne par exemple sur ebay , ou ici (amazon – prix vraiment très élevé), ou sur le site coréen Gmarket (livraison en France pas toujours disponible).
Si les jeux coréen vous intéressent, vous pourrez lire la règle du Go-Stop, un jeu de carte très populaire en Corée du Sud.