Echange culturel et cours de Coréen
  • local_phone 06 68 86 50 11
  • email contact@seodang.fr

Une fois n’étant pas coutume, nous allons ici découvrir un des nombreux marchés qu’offre la ville de Séoul, le marché de Gyeongdong (경동시장). Autant le dire tout de suite, nous avons affaire là à un marché particulièrement typique, qui fera le bonheur des gourmands friands de cuisine Coréenne, cuisiniers en herbe de surcroît, puisqu’il s’agit d’un endroit où les étals de nourriture, épices et condiments sont exposés dans un quartier immense où se perdre devient rapidement un jeu. Bien que très connus, il n’attire cependant pas autant les touristes qu’ailleurs, on y croise donc bien plus d’Ajuma et des personnes d’un âge plutôt avancé, il ne tient qu’à vous de juger si ceci fait gage de qualité et d’authenticité.

Une allée du marché

Une allée du marché

Entrons dans le vif à présent et empruntons l’une des multiples portes menant à son coeur, une fois passé les petites ruelles résidentielles entourant. Des centaines, des milliers de stands, tous plus alléchants les uns que les autres, proposent ici tous les produits nécessaires à la confection des plats tant appréciés, souvent dégustés dans les restaurants, de quoi découvrir ce qu’il y’a dans les fameux bibimpap et autres bulgogi, pour ne citer que les plus célèbres et non moins délicieux. Les artères principales regorgent d’herbes, de feuilles, piment, poissons séchés et légumes en pagaille, les senteurs se mélangent aux couleurs chatoyantes de quoi éveiller les sens et attirer les papilles.

un stand de legume c'est plein de couleurs du poisson séché épices et fruits à coques

Et pagaille, c’est le bon terme, puisque les produits, entassés, se chevauchent en d’abondantes quantités, les gousses d’ail et grappe d’oignon encore embranchés sèchent derrière les stands surchargés, les sacs de fruits à coque de toutes sortes sont pleins à craquer, le tout éclairé par des ampoules blanches pendantes, laissant à voir des étagères où s’amoncellent les cartons, bouteilles d’eau, sacs plastique et autres consommables destinés au confort des vendeurs. Le sol est jonché de cartons, utiles lors de transaction foireuse. Les innombrables ruelles se croisent, sans vraiment de logique, au sein desquelles on peut découvrir, au milieu de cet amas de marchandises, des petites enseignes proposant de quoi se restaurer. L’occasion alors de s’asseoir sur un banc, face contre-mur et de déguster un des mets à la carte, en étant constamment dérangé par les usagers du marché qui tentent de passer dans ces espaces très réduits. On peut aussi à certains endroits, emprunter de petits et très raides escaliers de fer, pour arriver à de minuscules salles, où il n’est parfois même pas possible de se tenir debout, pour profiter d’espace un peu plus isolé pour avaler quelque chose.

Un stand pour se restaurer rapidement.

Un stand pour se restaurer rapidement.

Les piétons et les Scooteurs se croisent dans les allées.

Les piétons et les Scooteurs se croisent dans les allées.

Les amateurs de Kimchi seront ravis, il y en a dans tous les coins et pas de l’industriel, du fait maison, aux recettes multiples et variées, certaines même sauraient convaincre les plus sceptiques avec des goûts qui, à l’image du pays, ont su marier avec brio tradition ancestrale et désir de renouveau et modernité. La viande, beaucoup consommée en Corée, y est aussi bien représentée sous toutes les formes, fraîche, congelée, marinée, à emporter ou à consommer sur place, cuisinée sous les yeux.
Les simples curieux ne seront pas lésés, découvrir les allées bondées et lumineuses, parfois humides et poussiéreuses où les marchands patientent, télévision posée sur un coin de table dénotant avec la vétusté des lieux, esquivant les scooters qui croisent les passants, les odeurs alléchantes, l’interpellation des commerçants qui se moquent pas mal de vos origines, se mélanger avec la population locale est une expérience des plus authentique, joyeuse et rafraîchissante. Et vous pourriez être tenté par l’achat de simple feuille de périlla (깻잎) qui accompagne si bien le « sam gyup salle » et les barbecues, simplement enroulé autour de kimchi et de riz, c’est un délice.

Pour finir, un bon nombre de rues adjacentes propose des boutiques de plantes médicinales, avec du gingembre, du ginseng, des plantes et des écorces dont les noms et bienfaits me sont absolument inconnus, on peut même y trouver des bois de cerf.

Plus d’info : Gyeongdong

Les marchés vous intéresses ? N’hésitez pas à consulter notre article sur le marché aux jouets de Changsin-dong.